Page mise à jour le 25/01/2017 à 08h51

 

Un bouquet acheté

Un enfant aidé

MUGUET DE L'ESPOIR
13 rue Molière
(78000) Versailles

T° : 01.39.51.79.70
Mail :

Association déclarée à la Préfecture des Yvelines
(12401 - 13/11/1996)

 
 
L'association
a pour but de
 
vendre du muguet
le 1er mai
 
au profit de projets de développement intéressant les jeunes ou adultes en difficulté.


Notre partenaire
Momavali-France

www.momavali-france.org


Remerciements

Voir la lettre

NOTRE PROJET DU 1er MAI 2015

Des élèves géorgiens veulent contrôler et améliorer la qualité de leur eau.

Un groupe de jeunes, appartenant pour la plupart au quartier de Porchefontaine à Versailles, a décidé de collaborer cette année avec l'association Momavali-France ponest de la Géorgie). Le but est de prévenir diverses maladies liées à la non-potabilité de l'eau qui vient des sources et des puits non contrôlés et non protégés. Ce projet a été conçu sur la base d'une recommandation de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé).
 
Des élèves de ces villages, préparés par leurs professeurs ayant eux-mêmes reçu une formation, vont mener des enquêtes auprès des habitants et procéder à des contrôles de leur eau, qui seront complétés par des analyses de laboratoire. Avec leurs professeurs, ils prépareront des recommandations aux habitants et interviendront auprès des responsables de ces villages. Une action de ce type a déjà été menée, avec succès, en 2010-2011, dans 4 autres villages de cette région.
 
Créée en 2004, Momavali-France est une association entièrement constituée de bénévoles pour aider des enfants géorgiens en difficulté.


Nouvelles du projet - avril 2016

Un plan de salubrité de l'eau dans 3 villages de la région de la Gourie (ouest de la Géorgie)

 
Ce projet, qui implique un parcours éducatif pendant toute une année scolaire, a été lancé en octobre 2015. Les enseignants de 3 écoles ont reçu une formation solide, donnée par l'experte d'une ONG amie (Femmes en Europe pour un Futur Commun - WECF). Les élèves ont commencé à interviewer les habitants, à dessiner des cartes localisant les puits, les sources et les bassins, et à faire des analyses d'eau simples (couleur, turbidité, pH, présence de nitrates). Les professeurs de biologie et de chimie de deux villages ont déjà utilisé un laboratoire portable pour détecter la présence éventuelle de bactéries.

Muguet de l'espoir - projet 2015

 

1 - à Shua Amaghleba, des élèves s’apprêtent à examiner un puits
3 - à Khevi, des élèves évaluent la teneur en nitrates.

2 - à Tsipnari, les élèves réalisent une carte de localisation des sources, des bassins et des puits.
4 - à Tsipnari, une élève note où et quand elle a puisé l’eau à analyser.